Objectif : Mettre à disposition les outils didactiques indispensables à tout formateur, tout responsable de ressources humaines ou tout enseignant. Interventions ponctuelles ou dans la durée.


La didactique est une discipline universitaire moderne (une quarantaine d'années) qui traite de la façon dont se font les apprentissages. La didactique est initialement liée à une discipline mais elle est ouverte à toutes les sciences de l'éducation, aux sciences humaines et aux sciences cognitives. Au cours de ces dernières années, on a pu dégager des outils didactiques transversaux, c'est à dire invariants par rapport aux domaines d'apprentissage. Ces outils sont un réel apport pour tous ceux dont la mission est de passer du savoir ou des compétences (enseignants, formateurs). Les maîtriser aide à mieux comprendre les processus d'apprentissage, à faire des choix, à évaluer son action formatrice ou évaluatrice. 

Pour accéder à une vision réflexive de son propre fonctionnement et de celui que l'on forme, mieux choisir, mieux différencier.

Le schéma affiché ci-dessous présente de façon synthétique et chronologique les principales étapes d'un apprentissage. C'est un point de vue éclairé par le modèle de la didactique.



Les modules sont adaptables en forme et en contenus selon les attentes et les demandes des différents partenaires. 

Les champs des contenus possibles sont :

 

- Les techniques de l'entretien d'explicitation (pluridisciplinaire)

- Les concepts transversaux et fondamentaux des didactiques (pluridisciplinaire)

- Les outils de la didactique des mathématiques

- Les compétences TIC au service des professionnels (référentiel de compétence des C2I2 ou du B2i) (pluridisciplinaire)

- L'analyse de pratique pour les enseignants en Mathématiques

 

Des exemples de modules déjà en place sont en présentation ci-après.


Un module peut être "classique" ou bien de type hybride ou blended. Il comprend toujours une partie en présentiel  (petits ou grands groupes ) et peut contenir une partie en ligne sur cette plateforme. Ce mode de fonctionnement pourra être pour certains stagiaires une expérience de travail collaboratif hybride. Aucun dogmatisme dans cette formation. De nombreux exemples sont proposés sous diverses formes. Les apports théoriques arrivent en situation. Les stagiaires sont mis en activité. Ils produisent, expérimentent, analysent, et confrontent leurs points de vue. L’utilisation d’un forum asynchrone favorise une attitude réflexive et la construction du sens des concepts travaillés en séance. 

Dans la plateforme on trouvera

Des ressources de type texte ou de type liens auxquels les stagiaires pourront se référer. Un petit nombre de  lectures de base conseillées seront disponibles 7 jours avant le début du module. Leur lecture facilitera la réflexion avant le module et pendant le module. Ce corpus de références théoriques s’étoffera au cours du module, au gré des questions soulevées  pendant  les activités ou dans le forum. L’accès à ces ressources sera possible pendant plusieurs mois  pour les stagiaires ayant participé au module.

 

Un forum qui sera ouvert pour le groupe de participants au module. Les stagiaires et le formateur pourront y poser des questions, proposer des réponses, des liens vers des ressources  et participer au débat durant le module et quelque temps après le module. Le forum restera accessible en lecture à tous les participants au module pendant plusieurs mois.

 

Un QCM (questionnaire) en ligne. Les participants au module seront invités à répondre à une dizaine de questions pour se tester sur la compréhension des principales notions travaillées dans le module. Un complément de questions permettra de recueillir leurs remarques et avis sur le déroulement et les apports du module.

 

Une classe virtuelle peut être mise en œuvre avec certains groupes si nécessaire. Cet outil synchrone permet des visioconférences ou des séances de travaux interactifs en individuel ou petit groupes.